La Criée

Trois fois par semaine, Géraud Montagné se rend à la criée de Port La Nouvelle. Les bateaux accostent à la criée, et les poissons sont directement vendus avec un système d’enchères. Un prix de réserve est fixé, et lorsque qu’il est atteint les poissons reviennent au propriétaire du bateau. Les conditions météorologiques sont particulièrement importantes, et lorsque celles-ci sont mauvaises les bateaux restent près de la côte.